Tél. 06 42 18 64 29 robert.igoulen@laposte.net

En attendant le changement

L’année 2020 devrait marquer une rupture dans le quotidien des habitants de notre belle commune de Pernes. Les élections de mars prochain vont en effet leur permettre de mettre le cap sur un nouveau modèle de gestion municipale : un projet de développement durable construit avec les citoyens.

Pernes doit devenir une ville écologique où la croissance ne se fait pas au détriment de l’environnement et du social. Une ville citoyenne aussi qui mettra au coeur de son mode de gouvernance la participation active des habitants et la transparence des décisions. Mais au-delà des grands mots et de cette volonté de tourner la page d’un système en vigueur depuis plusieurs décennies, le projet et le programme qui seront proposés marqueront des changements concrets. C’est d’ailleurs le message important qu’ont voulu faire passer tous ceux qui ont répondu au questionnaire lancé par l’association Pernes Dynamique et Solidaire.

Améliorer la vie quotidienne

Ils veulent, dans beaucoup de domaines, des améliorations pratiques. Des rues, des routes et des trottoirs en bon état. Une ville propre. Des pistes cyclables. Des transports en commun efficaces pour rejoindre Carpentras et Avignon. Des logements accessibles. Un jardin d’enfants digne d’une ville de 10 000 habitants et des équipements pour la jeunesse. La modernisation et l’extension de la crèche, la médicalisation de la résidence Crillon et de réels efforts pour convaincre des médecins généralistes à s’installer.
Ils veulent l’arrêt de cette course sans fins à plus de musées. La protection du patrimoine : oui, mais en sachant raison garder ! Ils se demandent ce que nous faisons dans l’intercommunalité, avec Sorgues et Bédarrides. Ils veulent savoir pourquoi le site de Beaulieu à Monteux, qui n’a plus rien à voir avec un Eco-Quartier, a monopolisé les investissements communautaires, sans réelles retombées pour notre commune.

Un besoin d’oxygène et une nouvelle ambition

Derrière ces multiples demandes qui concernent la vie quotidienne, il y a un vrai besoin d’oxygénation de la gouvernance locale et d’une vision de la ville moins tournée vers le passé. Faut-il compter sur le seul développement du tourisme et la mise en valeur de notre patrimoine pour assurer notre développement et le bien-être des Pernois ? La baisse régulière de la population, avec ses multiples conséquences, est-elle inéluctable ? Ne peut-on pas jouer un rôle plus déterminant dans l’intercommunalité et faire bouger les choses pour plus d’équité, de solidarité, de services de proximité ?
Notre ville doit évoluer. C’est une nécessité. La majorité en place depuis 1983, à bout de souffle, n’a plus la capacité d’innover et de faire face aux défis qui nous attendent.

Le collectif « Pernes Eco Citoyenne », qui soutient la liste du même nom, se prépare activement au changement. Véritable lieu de rassemblement, il propose aux habitants non seulement des compétences, une volonté de transformation, mais aussi et surtout une réelle ambition pour la ville… et un peu de rêve.