Tél. 06 42 18 64 29 robert.igoulen@laposte.net

Effectifs scolaires : le pire a été évité !

Le maire s’est réjoui de la stabilité du nombre d’élèves dans les écoles pernoises pour cette rentrée scolaire, par rapport à l’an dernier. Aucune fermeture nouvelle de classe, alors que l’on enregistre une baisse régulière de la population communale et une proportion de personnes âgées de plus en plus importante. Bonne nouvelle !

Sollicité par les élus de Pernes Dynamique et Solidaire, il s’est félicité de la hausse des effectifs enregistrés à la rentrée à l’école Louis Giraud du centre- ville (139 élèves au total, contre 130 en 2018), ainsi qu’à l’école maternelle Jean Moulin (111 élèves, contre 102 l’an dernier) et à l’école primaire Marie Mauron (129 élèves contre 118). Les risques de fermeture de deux classes à l’école Jean Moulin, qui avaient mobilisé en février dernier les responsables des associations de parents d’élèves, sont derrière nous… mais pour combien de temps !

Souvenons-nous. En 2014, à Jean Moulin, l’école maternelle comptait 125 élèves (14 de plus qu’aujourd’hui) et l’école primaire, avec sa classe Ulis, 259 élèves, soit 33 de plus ! Plusieurs programmes de logements imposés par l’Etat, permettant d’accueillir de nouvelles familles avec enfants, ont permis de limiter la casse.
Comme toujours, le maire n’a insisté que sur les chiffres qui l’arrangeaient. Les chiffres officiels, qu’il a communiqués aux élus lors du Conseil municipal du 12 septembre, ne sont pas rassurants.

L’école Saint-Joseph en baisse

Il y a longtemps que l’école privée Saint Joseph n’avait pas connu une telle situation. Une baisse de ses effectifs : 185 élèves enregistrés, contre 196 à la rentrée l’an dernier, avec un nombre de Pernois également en baisse (135 contre 141). L’école comptait 156 élèves il y a 5 ans.

Le collège Charles Doche inquiète !

La situation du collège pernois devient véritablement inquiétante. Le nombre de collégiens, qui viennent de 23 communes, est en baisse régulière et les chiffres de cette année ne laissent rien augurer de bon pour l’avenir.
A la rentrée 2014, le collège comptait encore 657 élèves, dont 473 pernois, pour 25 classes. Cinq ans plus tard, après une baisse d’année en année, le collège ne compte plus que 521 élèves, soit 20 % de moins !

Et les Pernois ? Ils ne sont plus que 370, soit 22 % de moins ! Outre la baisse des jeunes de 10 à 15 ans dans la population communale, beaucoup poursuivent désormais leur scolarité secondaire à Carpentras.
Que va devenir le collège ? Qu’en pense le Département ? La question mérite d’être posée.

La baisse des effectifs n’est pas inéluctable, comme celle de l’ensemble de la population. Pour cela, il faut permettre aux ménages avec enfants de se loger correctement, à des prix accessibles. Nous l’avons dit et redit : le simple maintien de la population nécessite la construction de logements supplémentaires… qui ne deviennent pas des résidences secondaires. La responsabilité d’une municipalité est entière dans ce domaine.