Tél. 06 42 18 64 29 robert.igoulen@laposte.net

Canicule : deux poids, deux mesures !

Les huit employés du service voirie de la commune de Pernes ne sont pas prêts d’oublier. Alors que les agents dont le travail est rendu particulièrement pénible et dangereux en ces jours de fortes chaleurs peuvent bénéficier d’horaires adaptés – c’est-à-dire commencer plus tôt le matin et achever la journée en tout début d’après-midi, en continu – le maire et son adjoint aux travaux ont refusé que cette facilité soit accordée au service de la voirie. Pire, ceux qui ont fait leur mauvaise tête ont été sévèrement sanctionnés !

Ce qui a été possible pour les agents des services espaces verts et bâtiments, ne l’a pas été pour ceux du service voirie. Travailler en continu de 6 heures à 13 heures, en profitant de la période la moins chaude, a été accordé à certains, mais pas à d’autres, sans bien sûr présenter d’explication sérieuse. Les agents avaient pourtant proposé de mettre en place un régime d’astreinte pour gérer les situations imprévues ou d’urgence susceptibles de se produire l’après-midi, mais l’adjoint aux travaux et le maire n’ont rien voulu entendre. C’est non !
Le problème, c’est que ces agents sont sous statut intercommunal et que leurs collègues de Monteux ont eu, eux l’autorisation de travailler en continu et donc de travailler dans de moins mauvaises conditions. Deux poids, deux mesures donc à l’intérieur des services qui exercent sur le territoire communal, mais aussi entre les agents de Pernes et de Monteux qui dépendent du même employeur.

Les élus de Pernes Dynamique et Solidaire, informés de cette situation ubuesque, n’ont sûrement pas tous les éléments d’information qui ont justifié cette décision. Ils ont tenu toutefois à dire fermement par écrit au maire et au président des Sorgues du Comtat qu’elle était inacceptable.